Comment partir travailler aux Etats-Unis quand on a moins de 28 ans?

International / 11 décembre 2019

Vous êtes curieux de partir travailler sur le continent américain avec comme point de chute les Etats-Unis?
C’est l’envie d’améliorer votre anglais, de vous faire une expérience hors de votre cocon français ou tout simplement une vraie attirance pour le pays de Donald Trump. Autant de raisons qui vous titille, c’est le moment de se lancer!
Malheureusement, vous vous posez énormément de questions et vous ne savez probablement pas par ou commencer…

Dans cet article, vous comprendrez comment un VIE* vous permettra de trouver un travail aux Etats-Unis, pour une durée de 18 mois, tout en cherchant sur un site français, supervisé par le gouvernement français et surtout qui vous accompagne dans l’entretien d’embauche, le visa, le voyage, l’installation sur place et le retour.
Qui plus est, la plupart des entretiens d’embauches se feront en France!
Are you ready?

Visa Etats Unis

QU’EST CE QU’UN VIE?

Volontariat International en Entreprise

Le Volontariat International en Entreprise, ou VIE, est un statut public français institué par la loi du 14 mars 2000.
Il permet à tout jeune Français ou ressortissant de l’Espace Économique Européen, âgé de 18 à 28 ans, de réaliser une mission à l’international pour le compte d’une entreprise française. Le VIE concerne tous les niveaux de formation.
La mission peut durer de 6 à 24 mois, sauf aux Etats-Unis ou cette mission ne peut excéder 18 mois (pour des raisons de visa).

Un VIE est géré par le gouvernement français, c’est pourquoi c’est une solution très fiable et bien encadré! En effet, en 2000, l’Etat créé, le VIE, une solution RH de mobilité internationale clé en main. L’idée est tout simplement de faciliter et favoriser l’exportation des entreprises françaises à l’étranger, un levier supplémentaire pour développer l’économie française, mais à l’étranger!

Quel type de job ?

Les secteurs d’activités proposés sont très variés tout comme les types de métiers.
En effet, on retrouvera quatre secteurs qui font souvent appel à des VIE :
la finance, l’automobile, les services (télécoms…), l’industrie pharmaceutique.
Ils concentrent plus de 30 % de l’ensemble des VIE. On peut également citer le secteur de l’aéronautique.

Ci dessous une liste non exhaustive des types de métiers recherchés dans le cadre d’un VIE:

  • Ingénierie
  • Conduite de travaux
  • Informatique
  • Contrôle de gestion
  • Marketing
  • Développement commercial
  • Gestion de projets
  • Ressources humaines

On gagne combien ?

Le salaire du VIE est fixé par arrêté ministérielle. Le salaire sera la somme d’une indemnité fixe de 713,07€ et d’une indemnité variable supplémentaire qui comprend l’éloignement, le taux de change et les conditions de vie.
Le salaire va donc dépendre du lieu d’affectation.

Par exemple, pour les Etats-Unis, un volontaire obtiendra à :

  • New York ou en Californie un salaire total de plus de 3 500€* (car la vie y est chère!)
  • Boston, Chicago, Miami, Washington un salaire total de 2 978€*
  • Pennsylvanie un salaire total de 2 819€*
  • etc.

*chiffre du 1er Octobre 2019 – Barèmes en vigueur

COMMENT CANDIDATER?

Critères d’éligibilité

Pour prétendre à un VIE, il faut:

  • Etre âgé de 18 à 28 ans au moment de son inscription
  • Etre français ou ressortissant de l’UE, de Norvège, du Lichtenstein, de Monaco ou d’Islande
  • Etre en règle avec les obligations du service national de son pays
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Ne pas avoir déjà effectué un VIE/VIA
Business France Civiweb Vie

Civiweb.com

Le site civiweb.com, géré par le CIVI, Centre d’Information sur le Volontariat International, est l’organisme qui assure la promotion des dispositifs V.I.E et V.I.A pour le compte de Business France, du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères et de la Direction Générale du Trésor.
Le Centre d’information sur le Volontariat International (CIVI) a été créé pour :

  • Promouvoir le Volontariat International auprès des jeunes de moins de 29 ans et des relais dans le monde de l’éducation (écoles, universités, organismes d’orientation et d’insertion)
  • Centraliser les inscriptions et diffuser des offres de missions en provenance d’entreprises ou de Ministères français.

Même si on peut trouver un VIE, sans passer par la plateforme de civiweb.com, il sera obligatoire de s’inscrire sur cette plateforme afin d’officialiser le VIE avec l’entreprise.

Comment trouver son VIE ?

Il y a plusieurs méthodes pour trouver son VIE:

  • La voie « officielle » : le site civiweb
    Les offres de VIE sont regroupées sur un site internet, Civiweb. La concurrence y est rude, mais c’est la voie officielle pour postuler et obtenir un contrat. La première étape est de s’inscrire sur le site pour obtenir un numéro VI (volontaire international). Charge à chacun ensuite d’envoyer CV et lettres de motivation pour les offres qui l’intéressent.

  • Pole emploi international
    Solution alternative à civiweb, le site pole emploi international propose également des missions en volontariat internationale.

  • Démarcher directement les entreprises
    Un moyen de procéder différent, mais parfois payant, est de démarcher directement les entreprises. Cela réclame un peu de méthode et de temps.
    Plus de 6 200 entreprises françaises bénéficient actuellement de l’agrément V.I.E. On peut commencer par repérer sur Civiweb et ailleurs les grands groupes qui recrutent en VIE ou tout simplement les grandes entreprises ayant des filiales à l’international de son secteur d’activité. Les sites de ces sociétés ont tous des rubriques « recrutement » ou « offres d’emploi ». D’une part il se peut qu’il y ait des missions en VIE, d’autre part il est la plupart du temps possible d’envoyer une candidature spontanée. Cela aura au moins le mérite de faire connaître votre intérêt pour l’entreprise.

LES ETATS-UNIS

Work Usa Flag 1

Avoir son projet

Tu peux tout accomplir dans la vie si tu as le courage de le rêver, l’intelligence d’en faire un projet réaliste, et la volonté de voir ce projet mené à bien.

Sidney A. Friedman

Comme vous pouvez l’imaginer, vous n’êtes pas les seuls à vouloir vous faire une expérience dans le pays de Donald Trump, les Etats-Unis.

En effet, il faut savoir que la concurrence est rude pour obtenir un VIE aux Etats-Unis, même si cela ne signifie pas qu’il n’est pas possible de décrocher le précieux sésame.

La clef de négociation se trouvera dans la maturité du projet! En effet, plus vous aurez réfléchit et mûri votre projet dans les moindres détails, plus vous serez apte à expliquer au recruteur les tenants et aboutissants d’une telle mission!

Il est inutile de fonder toute son argumentation sur « l’envie de découvrir une nouvelle culture » car cela est vrai pour tous les candidats.

En revanche, soyez vous-même, dîtes :

  • ce que vous ressentez (ex.: « j’ai envie de partir de la France, sortir de ma zone de confort et repartir à zéro dans un autre pays, ne serait-ce que pendant un an et demi, j’en ressortirai plus grand! »)
  • comment vous voyez les choses (ex.: « mon esprit jeune, permettra de dynamiser vos équipes sur place. Ma culture européenne pourrait permettre de proposer de nouvelles opportunités encore inexploitées »)
  • surtout expliquez la plus valu de votre profil par rapport à d’autres candidats (ex.: « j’ai déjà fait un erasmus en Irlande de un an ainsi qu’un stage de 6 mois en Allemagne, je saurais donc m’adapter très vite à un nouveau pays! »), il faut oser!

En bref, ne fondez pas votre argumentaire uniquement sur la localisation, les Etats-Unis, mais réellement sur votre personnel et professionnel, ça marche très bien!

Le visa : J-1 trainee

Vous avez passé des dizaines d’entretiens Skype, téléphone ou encore face-to-face, et ca y est vous venez d’avoir le coup de fil vous apprenant que vous êtes accepté! Yahouuuuu! Félicitations.

Qu’est-ce-que vous devez maintenant faire pour réellement partir aux Etats-Unis?

Les démarches administratives à entreprendre pour partir en VIE ne sont pas complexes, mais elles demandent de la rigueur! Cela dépendra également du degré d’implication que l’entreprise pourra mettre ces démarches. En effet, certaines entreprises vont pouvoir vous épauler du début à la fin, comme souvent les grandes entreprises, cela vous facilitera énormément la tâche. En revanche, pour d’autres entreprises, moins bien structurées, vous devrez, vous même géré de A à Z l’ensemble des démarches! Ne prenez pas peur, c’est faisable.

Pour bien comprendre, il faut connaître l’ensemble des acteurs qui interviennent dans la demande de visa et d’installation sur place. Ci dessous vous trouverez la liste des différents intervenants:

  • L’entreprise « mère »: l’entreprise par laquelle vous vous êtes fait recruté
  • L’entreprise « fille »: la filiale de l’entreprise « mère », se situant aux Etats-Unis
  • Business France, agence gérant le VIE, appartenant à l’Etat
  • Le « sponsor »: société privée américaine qui vous permet d’obtenir votre visa
  • Les Etats-Unis par le biais de l’ambassade américaine de Paris, un passage obligatoire pour obtenir son visa

Maintenant que vous connaissez les différents intervenants qui interviennent à un moment ou un autre dans votre départ aux Etats-Unis, voyons rapidement les choses à faire depuis votre arrivée à l’entreprise jusqu’à votre départ.

  1. Demander à votre entreprise de notifier à Business France le fait qu’elle vous ai embauché pour le VIE (vous devrez lui donner votre numéro d’inscrit civiweb)
  2. Communiquer à Business France, par le biais de l’entreprise, le nom de votre structure d’accueil sur place (entreprise « fille » ci-dessus) ainsi qu’un tuteur au sein de celle-ci
  3. Remplir les documents que Business France vous enverra
  4. Choisir un « sponsor », il en existe trois différents (FACC, Paranthèse et Adonia) pour les Etats-Unis (leur fonctionnement diffèrent très peu de l’un à l’autre), choisissez avec votre entreprise
  5. Remplir les documents demandés par le « sponsor »
  6. Attendre la réponse d’éligibilité, l’acceptation des documents et l’envoi du DS-2019 par le « sponsor »
  7. Prendre rendez-vous à l’ambassade américaine, ce sera l’ultime étape pendant laquelle vous laisserez votre passeport à un agent de l’ambassade, il vous le renverra par la poste quelques jours plus tard
  8. Prenez votre envol! Bon voyage 😉

La vie sur place

Une fois sur place, il vous faudra (si vous ne l’avez pas fait au préalable, ou si votre entreprise ne vous le fournit pas) vous logez. Faîtes vous aider par les collègues sur place, ils connaîtront les bonnes adresses, les quartiers à éviter, etc. D’une manière générale, je vous suggère de vous prendre un logement temporaire, type Airbnb, pendant 2/3 semaines, le temps pour vous d’arriver, de prendre vos marques au travail et ainsi découvrir par vous même, la ville, les quartiers mais surtout de pouvoir visiter les appartements par vous-même et ainsi choisir l’appartement de vos rêves qui vous permettra de vivre votre american dream!

Aussi, une fois sur place, bougez, sortez, faîtes des connaissances, etc. 18 mois c’est très court, alors ne perdez pas de temps et vivez cette expérience à fond! Cela n’a pas été simple d’obtenir ce job, maintenant vous y êtes alors vivez cette expérience à fond!

LA PARANTHESE PERSONNELLE

Moi-même friand d’une expérience outre-Atlantique, j’ai quitté mon ancien travail pour me mettre à la recherche d’un VIE, au bout de quelques mois j’ai trouvé!

Après plusieurs mois de formation en France et à l’étranger, le temps également de préparer les documents pour le visa et mon arrivée sur place, mon départ est maintenant prévu pour Janvier 2020. Je serais basé, pour une durée d’un an et demi, à Minneapolis, dans le Minnesota avec cependant un certain nombres de déplacements dans les régions limitrophes.

Partager :

Les commentaires sont fermés.

Julien Mendez

Ingénieur entrepreneur de 27 ans, passionné avant tout par l’économie, la finance et le business développement.

Vous souhaitez en savoir plus?

Par ici!

En savoir plus